Comment soutenir le secteur agricole

Le secteur agricole et agroalimentaire est un pilier de l’économie française qui évolue de manière constante. Toutefois, il s’agit d’un secteur qui peine à être attirant pour les jeunes, qui peuvent être freinés dans leurs projets à cause de la difficulté d’accès au financement, des revenus faibles et d’un manque généralisé de reconnaissance pour ce travail qui demande des compétences et beaucoup d’engagement. Il existe pourtant un moyen de revaloriser cette profession et de la soutenir, à travers le crowdfunding. Zoom sur cette pratique de l’économie solidaire qui se tourne maintenant vers l’agriculture.
moisson

Un secteur en crise

Du choix des semences, d’amendements, d’engrais et de produits phytosanitaires jusqu’à l’utilisation des nouvelles technologies, nous sommes très loin de l’image des paysans d’antan, avec leurs vieux engins polluants dans leur milieu rural. Ces dernières années, le secteur a dû supporter les crises qui se sont succédé et qui ont porté atteinte à l’image de la profession. Il a souffert d’une baisse de confiance de la part des consommateurs : plusieurs cas mettent en cause les valeurs du secteur, comme l’utilisation de pesticides et autres substances réputées nocives, et les vidéos montrant la maltraitance des bovins dans les abattoirs ont choqué le pays. Les Français ont montré leur volonté d’une mutation au sein du secteur agricole : ils veulent consommer des produits de qualité et sont disposés à payer davantage pour les obtenir.

L’ensemble du secteur a donc dû rétablir la confiance avec les consommateurs en initiant une évolution majeure : donner la priorité au bien-être animal tout au long de la vie, avec des conditions d’élevage et une mort dignes, sans infliger la souffrance ; l’évolution vers l’agriculture et l’aquaculture biologiques ; la promotion d’une agriculture locale et responsable ; l’éloignement d’une agriculture industrialisée et le rapprochement des pratiques durables pour notre planète et pour le végétal. Nous, en tant que consommateurs, avons le pouvoir d’avoir un impact sur cette évolution.

tracteur
Le secteur agricole en France

En France, une grande part du PIB est assurée par le secteur agricole. Ceci résulte des conditions particulièrement avantageuses d’un point de vue climatique et géographique. Des produits animaux (produits laitiers, volailles et bovins) aux produits végétaux, le secteur agricole comprend une production très vaste de denrées alimentaires.

S’il y a encore quelques décennies, le secteur agricole était le premier recruteur en France, aujourd’hui, il parvient à garder une place importante dans l’économie du pays. Les autorités européennes reconnaissent le rôle essentiel que le secteur agricole joue au niveau national, et c’est notamment grâce à l’aide de la politique agricole commune et à l’amendement du code rural que la France est le premier pays agricole de l’Union Européenne. Des productions très variées permettent au pays d’être parmi les premiers exportateurs dans le monde.

Fiers de leurs productions, les agriculteurs français tiennent à garder leur rôle et se battent contre les importations de produits étrangers, issus de législations douteuses qui ne respectent pas les valeurs de notre production française. Nous pouvons les soutenir et devenir de véritables acteurs dans le secteur agricole en nous impliquant dans des actions comme l’épargne solidaire et le crowfunding.

L’épargne solidaire pour soutenir le secteur agricole

Il n’est pas toujours simple pour un agriculteur d’obtenir un prêt de la part des banques, surtout si l’apport personnel n’est pas suffisant. Pourquoi ne pas faire fructifier notre épargne en l’utilisant pour soutenir des projets d’agriculteurs et pallier leur faible capacité d’investissement ? Votre démarche pourrait permettre à un agriculteur, qui rencontre des difficultés de financement dans le circuit classique, de réaliser son projet.

L’épargne solidaire s’adresse aux personnes souhaitant que leur argent ait une dimension utile, c’est-à-dire épargner en y introduisant un facteur social et solidaire. Il y a alors plusieurs solutions parmi lesquelles le placement dans des épargnes solidaires dans le but de favoriser les actions liées à la biodiversité et au soutien des agriculteurs. L’argent ainsi injecté va permettre d’acheter des terres, des prairies, des fermes ou encore des outils de travail. L’intérêt du point de vue des terres et des prairies est tout particulier : c’est l’assurance que ces terres agricoles sortiront de la pression spéculative et pourront donc continuer à être utilisées dans un but agricole. Ces terres pourront soit permettre à un agriculteur d’agrandir son exploitation, soit être proposées à un jeune agriculteur souhaitant s’installer.

agriculture

Avec cette finance solidaire, c’est la possibilité de soutenir l’agriculture tout en épargnant. De manière plus globale, les actions ne se limitent pas aux aspects financiers : en soutenant une agriculture durable, vous engagez une action concrète en faveur d’une alimentation saine, d’un développement durable mais aussi du respect de l’environnement.

Les plateformes de crowdfunding

Le crowfunding est une pratique qui permet à des personnes ayant des projets de les réaliser grâce au financement d’autres personnes. Il s’applique à tous les domaines et peut se révéler particulièrement intéressant pour le secteur agricole. La communauté des personnes souhaitant financer des projets se retrouve sur des plateformes en ligne et peut choisir d’aider des agriculteurs seuls ou des coopératives agricoles (il y en a plus de 2400 dans tout le pays). Les projets sont exposés clairement, pour un investissement transparent. Vous pourrez choisir de faire des dons ou des prêts.

Pour résumer, de nombreux enjeux de modernisation concernent le secteur agricole, ayant pour but d’améliorer les pratiques dans le secteur. En tant que citoyens, nous pouvons prendre part à ces changements tout en soutenant le secteur, grâce notamment à l’épargne solidaire et au crowdfunding, par le biais des plateformes en ligne. Nous avons la possibilité de soutenir l’agriculture d’aujourd’hui en accompagnant la transition vers l’agriculture du futur, pour une production agricole favorisant les circuits courts, la qualité et délaissant la quantité. Soutenons l’agriculture française, pour qu’elle continue à être un des piliers de notre économie.